TP sur le tamponnage de l'aspirine

Nous avons réalisé des expériences pour montrer le rôle très important du tamponnage sur l'aspirine. Nous avons donc utilisé deux types d'aspirines : l'une, la plus simple qu'il soit (Aspirine du Rhône) et l'autre une aspirine effervescente tamponnée (Aspirine effervescente UPSA). Pour ce faire nous avons testé le pH de solutions contenant de l'eau distillée et l'aspirine bien sûr.

Les deux aspirines utilisées contiennent la même quantité d'acide acétylsalicylique, 500mg par comprimé.

           • Pour commencer, nous avons broyé une Aspirine du Rhône 500mg dans un mortier pour obtenir une poudre.

 

Aspirine du Rhône 500mg broyée

Nous avons rempli un bécher de 50mL d'eau distillée. Le pHmètre indique alors un pH de 6,24.

pHmètre 1

Nous avons versé l'aspirine broyée dans le bécher et agité le mélange avec un agitateur en verre. On observe que l'aspirine en s'est pas bien dissoute, il reste des cristaux au fond du bécher.

Solution d'aspirine simple + eau distillée

 

 

Le pH de la solution finale est de 3,02, la solution est donc assez acide.

 

 

pHmètre 1(2)

 

 

 

 

 

 

           • Ensuite, nous avons pris une aspirine effervescente tamponnée UPSA contenant 500mg d'acide acétylsalicylique. Le comprimé est nettement plus gros que celui de l'aspirine simple précedemment utilisée.

 

Aspirine effervescente UPSA 500mg

Nous avons versé égalemement 50mL d'eau distillée dans un nouveau bécher et mesuré le pH de la solution initiale :

 

pHmètre 2(1)

Nous avons ensuite mis le comprimé dans le bécher. Un dégagement gazeux a eu lieu, nous l'étudierons par la suite. La solution finale est beaucoup plus transparente, mais il reste néanmoins des cristaux au fond du bécher.

 

Solution d'aspirine effervescente tamponnée + eau distillée

Le pHmètre indique que la solution finale d'aspirine effervescente est de 6,19.

pHmètre 2(2)

La solution d'aspirine effervescente est beaucoup moins acide que la solution d'aspirine simple. Cette difference d'acidité est dûe à l'utilisation d'un agent de tamponnage dans l'aspirine UPSA (l'hydrogénocarbonate de sodium).

 

 

           • Nous allons effectuer une dernière manipulation pour identifier le gaz émis par la réaction de l'aspirine effervescente et de l'eau distillée.

Pour ce faire, nous allons broyer une aspirine UPSA dans un mortier. On met un peu d'eau distillée dans un tube à essai et à peu près la même quantité d'eau de chaux dans un autre tube à essai. Nous avons mis de la poudre d'aspirine UPSA dans l'eau distillée et bouché ce tube avec un bouchon et un tube à dégagement reliant au dispositif le second tube. Le gaz émis passe dans le tube à dégagement et passe dans l'eau de chaux. Cette dernière se trouble au passage du gaz. Il s'agit donc de dioxyde de carbone.

 

Test à l'eau de chaux

evrcszezeqdcqds

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site